Malika La Slameuse - Le Faso D'abord Lyrics



Ehiehiehie hehe

Ehiehiehie hehe


Sur un étalon comme Yeningan rayonnante

Dans les [] de Guimbi Wattara souriante

Aujourd'hui enfant d'hier Vincent O de la Volta hier

Burkina Faso Terre qui nous rend fiers

Ta Terre nous porte et ton ciel nous couvre

Ton tamtam gronde, de partout on l'écoute

Ton tamtam gronde


Sur les chantiers du développement nous y allons

Allons! Le temps est lancé nous y parviendrons

Mis ensemble nos différences sont une force

Nos différends mis en cendres, les difficultés toutes seules se désamorcent

Nous sommes plusieurs régions, plusieurs ethnies

Plusieurs êtres qui se lient

Un seul pas ne traverse pas une route

Non! Une seule main ne peut se laver

Il faut se lever ensemble pour nous faire notre route

Sur cette route, nous plaisanterons en Pa-rano

Danserons du Gueka, du Warba, du Niwaga, du Dengué Dengué

[] tant d'echelons, tout le monde bougera

C'est tout nous nous et nous rirons comme des enfants

Le drapeau de la patrie plus éclatant


Vivre ensemble, rire ensemble pour bâtir ensemble Le Faso D'abord

Le Faso D'abord Le Faso D'abord Le Faso D'abord


Aminou Amen seuls nos coeurs nous mènent

Tous humains, Burkinabés la bande grainant la sème

C'est même à cela que la foi nous appelle nor

Malades, faibles de corps unis le peuple est fort

La Patrie nous appelle travaillons!

Travaillons à briser entre nous les murs et non à détruire nos murs

Puisque nous serons à la traîne

A reconstruire ce que nous avons déjà eu de la peine, à dresser

L'avenir est tracé les belles couleurs il sera lassé

Pour voler haut, il faut prendre de la hauteur

Et au delà de toute politique, il y'a appel de l'hauteur

Tu seras du bonboh quand pour toi ce sera .. le Faso D'abord


Vivre ensemble, rire ensemble pour bâtir ensemble Le Faso D'abord

Le Faso D'abord Le Faso D'abord Le Faso D'abord


Patrie Terre sorties des mains de nos pères

Pères auxquels on se refère nous Burkinabés

Que ces filles de la même Terre Terre mieux à nous s'impose

Donner de notre mieux de tout ce que l'on dispose

Malheur à celui qui ne fait pas mieux que son père

A Sankara j'emprunte cette prose

Nous partirons, et oui nous passerons l'arme à gauche

Nous laisserons le Burkina à nos enfants

ils devons être fiers comme nous l'avons été pour nos pères

Demain sera le fils d'aujourd'hui alors

Allons Allons le pays nous appelle

Et sur la route du développemnt je rappelle que


Il nous faut vivre ensemble, rire ensemble pour bâtir ensemble Le Faso D'abord

Le Faso D'abord Le Faso D'abord Le Faso D'abord

Le Faso D'abord Le Faso D'abord Le Faso D'abord