Pouya ALZ - Prendre le large Lyrics


[Couplet 1]

Faut prendre le large, faut qu’je pense à moi tu sais on prend de l’age

J’ai plus l’temps pour tes reproches ni tes engueulades

Y a qu’les sous à faire j’peux plus attendre l’or

On s’met sourd on s’crie dessus on en est là

Laisse-moi dans mon monde j’ai l’habitude

Normalement c’est nous contre eux et on sort de là

La violence humaine comme seule attitude

Normal qu’on finisse tous un jour au bord des larmes


[Refrain]

Les années défilent, les hypocrites s’enfilent, mes problèmes s’empilent

Mes cauchemars s’empirent, j’vois mes ennemis s’enfuirent dès qu’le bonbon m’enivre

Frérot j’ai grandi, 44 je brandis, je fais danser les bandits

Puisqu’il faut rester en vie, pour qu’tu restes tranquille je délaisse mes envies

Les années défilent, les hypocrites s’enfilent, mes problèmes s’empilent

Mes cauchemars s’empirent, j’vois mes ennemis s’enfuirent dès qu’le bonbon m’enivre

Frérot j’ai grandi, 44 je brandis, je fais danser les bandits

Puisqu’il faut rester en vie, pour qu’tu restes tranquille je délaisse mes envies

Faut pas qu’tu m’en veux, bisous toute la famille me manque

Dès qu’je ressors je remonte la pente, ouh la la la la


[Couplet 2]

C’est normal tout l’monde t’aime quand t’as les tunes

En crise il y a plus personne, ils agissent comme des lâches

Dans l’bolide elle me trouve de l’attitude, est-c’qu’en Clio elle m’aurait fait son regard de vache

J’ai pas besoin d’ton avis, même si j’veux quitter la ville

J’montrais pas dans ton navire, ah ça c’est cache

Ça veut formater ma vie, j’l’ai v’nir comme dans un film

Pour me niquer, y a d’la file, ah ça c’est moche


[Refrain]

Les années défilent, les hypocrites s’enfilent, mes problèmes s’empilent

Mes cauchemars s’empirent, j’vois mes ennemis s’enfuirent dès qu’le bonbon m’enivre

Frérot j’ai grandi, 44 je brandis, je fais danser les bandits

Puisqu’il faut rester en vie, pour qu’tu restes tranquille je délaisse mes envies

Les années défilent, les hypocrites s’enfilent, mes problèmes s’empilent

Mes cauchemars s’empirent, j’vois mes ennemis s’enfuirent dès qu’le bonbon m’enivre

Frérot j’ai grandi, 44 je brandis, je fais danser les bandits

Puisqu’il faut rester en vie, pour qu’tu restes tranquille je délaisse mes envies

Faut pas qu’tu m’en veux, bisous toute la famille me manque

Dès qu’je ressors je remonte la pente, ouh la la la la