Abou Tall Retiens tes larmes Lyrics

Tu m’as dit stop, tout est fini

Que t’as souffert au point que ton cœur est vide

Je t’ai dit stop, tu m’as choisi

Est-ce qu’on peut dire que t’as c’que tu mérites

Retiens tes larmes, larmes, larmes, larmes

Tu vas me faire mal, mal, mal, mal

Retiens tes larmes, larmes, larmes, larmes

Tu vas me faire mal, mal, mal, mal


J’ai déconné c’est vrai, rien n’sera plus comme avant

Mais si tu veux rester, ma chérie dit le maintenant

Ensemble on a connu plus d’hiver que de printemps

Ho, mais si tu veux rester, ma chérie dit le maintenant

Ouhhh, tu parles beaucoup, mais ton regard ne ment pas, ne mens pas

Ouhhh, j’ai cherché ton cœur au mauvais endroit, endroit

Oh, est ce qu’il était sous ton torse, et que tu me voulais tout proche

Ouais, c’est bien ça que tu me reproches, ouais c’est bien ça que tu me reproches

Oh, est ce qu’il était sous ton torse, et que je ne pensais qu’à mes poches

Ouais, c’est bien ça que tu me reproches, ouais c’est bien ça que tu me reproches


Retiens tes larmes, larmes, larmes, larmes

Tu vas me faire mal, mal, mal, mal

Retiens tes larmes, larmes, larmes, larmes

Tu vas me faire mal, mal, mal, mal


J’ai déconné c’est vrai, rien n’sera plus comme avant

Mais si tu veux rester, ma chérie dit le maintenant

Ensemble on a connu plus d’hiver que de printemps

Ho, mais si tu veux rester, ma chérie dit le maintenant

Ouhhh, tu parles beaucoup, mais ton regard ne ment pas, ne mens pas

Ouhhh, j’ai cherché ton cœur au mauvais endroit, endroit

Tu parles beaucoup, mais ton regard ne ment pas, ne mens pas

Ouhhh, j’ai cherché ton cœur au mauvais endroit, endroit


Tomber dans le vide, nos projets tombés dans le vide

Je ne peux rien te garantir si tu t’en vas

Je n’ai plus de promesse à tenir

Ouais t’en es au point de me haïr

Je n’ai que des excuses à t’offrir

Je ne peux rien te garantir si tu t’en vas

Je n’ai plus de promesse à tenir


J’ai déconné c’est vrai, rien n’sera plus comme avant

Mais si tu veux rester, ma chérie dit le maintenant

Ensemble on a connu plus d’hiver que de printemps

Ho, mais si tu veux rester, ma chérie dit le maintenant