Bigflo & Oli La Seule Lyrics, Paroles

La Seule

23 November 2018
1.2K

Bigflo & Oli La Seule Lyrics

[Couplet 1 : Oli]
C'est vrai depuis j'ai pris de l'âge mais j'ai gardé le talent
Les enfants, je laisserais des punchlines sur mon testament
Et j'entends l'appel d'une vie simple : du soleil et des potes
Mais je veux marquer mon époque
Qu'on parle jamais de moi comme le mec d'avant
J'veux chanter mes chansons le soir devant des milliers de fans en extase dans le plus grand stade de ma ville
Voir tous mes potes en costard derrière moi
Dire oui jusqu'à ce que la mort nous sépare devant la femme de ma vie
Mais desfois j'ai le cafard je reste planqué dans l'appart'
Attendant que mon désespoir disparaisse
Moi j'crois pas trop au hasard j'ai l'impression d'être à part
Mais un soir j'ai entendu mon voisin dire pareil
Indécis, un rien peut me faire basculer, j'te le rappelle
Je déclenche un incendie avec le calumet de la paix
J'ai vite compris que la musique pouvait soigner mes peines
Depuis j'ai calé mon coeur sur le tempo du BPM
Alors ça fait quoi d'être artiste ? Hein ?
Entre groupies et détracteurs
En gros pendant le feu d'artifice
Moi je regarde les yeux des spectateurs
Je voudrais être un mec bien
Tous les jours j'essaie de faire des efforts
Ils connaissent mes refrains
Dire qu'à l'époque on me fermait les portes
Je les ai doublé car mes couplets souples coupent le souffle
J'étouffe les fous, je viens de Toulouse mais je garde le Nord
Monte le son, bouge la tête
Je sais qu'au fond tu doutes même si t'en as pas l'air
J'ai dit Monte le son, ouvre la fenêtre
Oublie tout avec Naaman et Kacem Wapalek

[Couplet 3 : Kacem Wapalek]
Le môme qui sème en ce moment ces mots
Qui sonnent se nomme Kacem et c'est moi
Voici comment j'ai commencé
Pour que ces mots s'immiscent entre silence et ciment
Débuts timides en bas de mon bâtiment
Entouré de bitume et de béton, mec
On s'y habitue mal et c'est l’accoutumance
Un bon tamien, c'est là que tout commence
Je me suis dit bêtement : "Choisis des bons thèmes
Et des mots d'une beauté monstre, et débite à mort"
Si le rap est un meurtre : Kacem, un tueur en série
Sur un son assassin, et ça sent la sueur en ces rimes
Ça remue, mec, on taffe
Et c'est tellement frais que l'auditeur s'enrhume
Mais le son remue donc il s'en remet
Et, s'il se le remet, c'est que c'est son remède
Moi, j’ai mille idées, j’aime les dire en semant le doute, c’est maladif
Et ces mille idées s’emmêlent dans ces mélodies quand ces mots les disent
En somme, il est dingue, Kacem a le don, te fait mal aux dents, ta femme l’adore
J’assume le titre et sème des tubes assez militants sans similitude
De semaines au taf en somme d’études assimilées tôt : le son met des tartes
Et ces mots nous touchent, suis mes notes et, en cinq minutes, on t’emmène au top
À ceux menottés, au passé monotone, sans jamais de thune : assez milité
En somme, il est temps d'semer l’État, ma communauté connaît mon taf
Et comment ne pas vous communiquer quel est mon état ? Ma douleur
Est comme une épée qui me nique et qui me crève le cœur
Mais comment ne pas vous communiquer quel est mon état ? Ma douleur
Est comme une épée qui me nique et qui me crève le cœur



Other song(s) of Bigflo & Oli

Trendings Lyrics

00:00 00:00