Hatik SansTitre lyrics, proles

SansTitre

Artist : Hatik

Album : Vague à l'âme

Release at : 27 Nov 2020

Hatik SansTitre Lyrics

Ouais, ouais

Hey

Ça fait longtemps, longtemps

Hey


J’suis le fils de mon daron, l’aine de mes frères, j’ai pas l’temps de faire le voyou

J’étais le mari d’une femme, aujourd’hui c’est une autre, j’vais lui construire un royaume

J’suis de ceux qui apprennent en tombant, mais le jour où je gagne ça ce sera que à mon nom

L’an dernier j’ai pas vu mon tiekar pendant quatre mois, mais quand j’suis revenu j’suis revenu en diamant

Et de toutes les manières, je finirai sur toutes les banières

J’ai rien à faire ici, je me barre de la pièce, j’attends pas qu’un jaloux veuille me banir

J’ai passé l’age de faire la guerre ou d’être à découvert, j’vais pas m’batre pour un terrain qui me sert à que dalle

A trop aimer la rue, j’ai blessé ma reme, je la revois en larme quand keuf m’a pincé, m’a rincé, quand le procureur a demandé 6 mois fermes


Et des dommages et intérêts pour ses fils de lâches

Je me sens en paix j’ai pas d’ennemi

J’ai bien compris que je peux pas plaire à tout le monde

Mais si je donne le batton pour me faire battre, j’peux pas m’étonner que le cou tombe

Donc j’ferme ma gueule et j’ai mon biffe, j’suis sur toutes les ondes, plus besoin de parler

J’ai leur avance sur mon poignet, j’parle plus, mais j’arrête pas de gagner

Moi j’suis plus Kendrik que Kanye, [?] que les crochets d’Ali

Pas besoin de montrer tous mes alliés, pas besoin de montrer tous mes salaires

Tu m’verras pas dans les cortèges en lambo, féfé, sauf si c’est à moi

J’ai rentré deux che-por en un mois, mais j’suis toujours pas en Benz noir [?]

J’suis toujours avec les mêmes gueules, si on était les Jackson’s Five, moi, j’serais Michael

Rien à foutre d’avoir nouveaux amis, j’préfère nouveaux habits


Comme j’les paye pas, mes reufs ont pleins de nouveaux habits

Tout le temps j’achète des cadeaux à mes darons  comme si c’était Noël ou leur anniv

J’rentre à la banque et ça me demande un selfi

Même les stars de mon enfance, me demande un selfi

Le condé met le giro, pour me demander un selfi

Elle m’dit que c’est pour son frère quand elle m’demande sefli

Et quand elle prend la photo, elle finit trempé

Finir heureux c’est mon plan A, finir che-ri c’est mon plan B

Ta feume c’est mon ancien plan C, si j’la recroise elle va te planter

Parmi les meilleurs j’suis implanté, ils m’souestimaient comme un clandé

Bientot je vais acheter leur SACEM, voyager dans le monde comme un rentier


J’aime pas quand tu rages à moitier, je prefère que tu la manges en entier

Y a ta petite sœur qui m’écoute et ta feume qui m’écoute, ta daronne qui m’écoute

Au lieu de se sérrer les coudes, ils ont voulu mon biff

Ils ont voulu mes côtes, j’sais qui me veut du mal, j’sais qui fait des sourires, sincères

Parfois être trahi, ça sert, j’suis un peu trop nia ça mère

Au lieu de faire ils veulent prendre ce que moi j’ai pris

C’est moi la mélo, c’est moi les cris, beaucoup plus de silence moins de cris

Beaucoup plus de pourcentage moins de crime

Beaucoup plus d’amour, même dirigé

Beaucoup plus de peur, de Prada, DG

J’suis pas devenu BG d’puis la maille

Ca fait longtemps que je sors des missiles

J’rappe depuis l’époque de [?]

Même en zoumba j’fais l’homicide

Toi ta carrière elle est missing

Ton producteur il fait le miskine

A trop sucer ma bite pour un futur, tu vas manger la confiture

J’ai le fond la forme et l’attitude, ils étaient devant maintenant ils titubent

T’as pas un single, pas un p’tit tube,

J’ai déjà la clé j’arrive au trésor

J’ai la longitude, la latitude


Dis-moi qui veut m’enlever la vie que je lui souhaite la paix

Tu peux pas t’payer ma veste, mais t’assumeras p’t’être ma paire

Range-toi faire le tour du monde, me parle plus du tout de la tess

Y a rien qui m’envoie la force, avant ils m’prenaient pour d’la merde

La vie c’est pas les réseaux, j’parle pas, mais j’suis pas mort

Insulte-moi sur le net, si je te connais je t’envoie une équipe chez ta mère

Tu vas pleurer j’vais rien snaper, j’aurai même pas mon tel sur moi

Pour pas borner dans le secteur, si les condés m’demandent j’suis en tourné

Bah ouais les vrais voyous, ils achètent pas un bar, ils achètent appart

Je me lève [?] et toute la famille a sa part

Sa mère être connu, rien d’mieux que le silence

Mieux plutôt que canné qu’avoir leur finances


[?], 78, on sait qui pousse d’la fonte, qui pousse des cris, qui pousse des litres

Ca fait paw paw paw paw, sur une prod de Medeline

J’fais pas trop d’boucan, mais pendant que je mange je les regarde faire la queue

Tu penses que je te lis, mais je te lis pas, et j’suis connu, connu dans [?]

Aimé dans le sud, aimé dans le nord, à l’est, à l’ouest, à l’étranger

A ce qu’il parait on fait que d’la zoumba

Eh mon pote, on rappait t’étais pas là, on rappera et tu seras plus là

J’suis sur tout les pateaux comme Zemmour

Ils parlent sur le net c’est des zemel



Other song(s) of Hatik

You may also like these lyrics

0.014