Lacrim Le petit Nicolas Lyrics

[Intro : tag]

Hadouken


[Pré-refrain]

Quand j'étais tout petit dans mes rêves (millionnaire)

J'me voyais là où j'pars en vacances

Putain, à l'époque, on était raide (pas d'quoi manger)

Pas beaucoup d'amour et beaucoup d'délinquance



[Refrain]

On a souffert, on a niqué des mères, on a souffert, on a niqué des mères

On a souffert, on a niqué des mères, un million d'parloirs et puis, de salles d'attente

On a souffert, on a niqué des mères, on a souffert, on a niqué des mères

On a souffert, on a niqué des mères, ces fils de pute, ils savent à quoi s'attendre


[Couplet 1]

K.O, par terre, le rêve de beaucoup

Avant qu'ils fassent marche arrière, ils ont miser le double

Shlalom pour les éviter, ils parlent beaucoup quand le verre s'est vidé

En vrai, si ils nous veulent morts, c'est parce qu'ils peuvent pas nous imiter

Tu sais ce que c'est une parole blessante ? J'ressens la haine, j'ressens l'essence

Mon cœur, il est tellement froid qu'en juillet, j'suis habillé comme en décembre

J'suis comme tout l'monde, j'entends les rumeurs, un jour, tu vis, un jour, tu meurs

Et mon putain d'téléphone qui sonne 3400 fois en moins d'une heure

Frérot, j'ai plus d'vie

Des fois, j'ai envie d'débrancher

Même si ça m'donne à manger (lové, lové, lové, lové)

Tu sais que t'es qu'un fils de pute (bien sûr)

La question : où dois-je venir me venger ?


[Pré-refrain]

Quand j'étais tout petit dans mes rêves (millionnaire)

J'me voyais là où j'pars en vacances


Putain, à l'époque, on était raide (pas d'quoi manger)

Pas beaucoup d'amour et beaucoup d'délinquance


[Refrain]

On a souffert, on a niqué des mères, on a souffert, on a niqué des mères

On a souffert, on a niqué des mères, un million d'parloirs et puis, de salles d'attente

On a souffert, on a niqué des mères, on a souffert, on a niqué des mères

On a souffert, on a niqué des mères, ces fils de pute, ils savent à quoi s'attendre


[Couplet 2]

Sadam, Houssein, Reyna, François, Baisse (et Tony Montana)

Toon, Elvira, on la baise (fort)

[?] (fort), vos marabouts me blessent (fort)

Tu viens pour m'briser l'cou, le tien repart avec une laisse (fort)

Je sais que Dieu voit jusqu'au fond du cœur, justement, le vôtre est rempli de sang noir

T'as voulu m'attaquer dans le dos mais Dieu m'avait donné un miroir

J'vois le succès, je refuse d'y croire, j'me renferme dans ma tour d'ivoire

Et quand j'suis devant 10 000 personnes, bah, j'ferme les yeux, j'fais semblant de voir

Mais pourquoi te jalousent-ils ? Ne sont-ils pas contents pour toi ? (Dis-moi)

Pourtant, tu reviens de chez les morts, ta place est chez les rois (dis-moi)

Pourquoi la vérité n'est pas toujours celle que l'on croit ? (Sheesh)

C'est pour ça qu'le prédateur se fait tuer par demi-proie, Lacrim


[Pré-refrain]

Quand j'étais tout petit dans mes rêves (millionnaire)

J'me voyais là où j'pars en vacances

Putain, à l'époque, on était raide (pas d'quoi manger)

Pas beaucoup d'amour et beaucoup d'délinquance


[Refrain]

On a souffert, on a niqué des mères, on a souffert, on a niqué des mères

On a souffert, on a niqué des mères, un million d'parloirs et puis, de salles d'attente

On a souffert, on a niqué des mères, on a souffert, on a niqué des mères

On a souffert, on a niqué des mères, ces fils de pute, ils savent à quoi s'attendre