Lartiste A bon écouteur

A bon écouteur

Artist : Lartiste

Album : Comme Avant

Release at : 18 Mar 2020

Lartiste A bon écouteur Lyrics

[Intro]

But then I watched you in the rain

I saw an angel standing (I saw an angel standing)

I saw, I saw an angel standing

But then I watched you in the rain

I saw an angel standing (I saw an angel standing)

That's how the story's ending now


[Couplet 1]

J'ai pas de grand frère dans la tess (nan), j'triche pas, les Chinois en attestent (wallah)

J'ai pas de suceur dans la presse, aucune de leurs plumes dans les fesses


 


Igo, igo, j'crois qu't'as tilté, ici, ça pue comme au [?]

Le game connaît ma libido, j'l'ai tellement ken derrière le rideau, yeah

J'ai pas la chance du débutant, ou celle du fils du député


 


Ou celle de ces fils de putain, nan, moi, je ne sais pas sucer, ouais

J'connais que l'charbon, la pluie, la galère (ouais), j'connais pas l'pardon, t'as vu mon salaire (ouais)

Je n'vais pas jurer sur la vie de ma mère (jamais), j'vais juste le faire pleurer et me taire

Combien de fois j'ai pensé à l'enfer ? Mais l'enfer, c'est les autres et je dois les tuer (ouais)

Mais si j'les tue, moi, je vais en enfer donc je n'sais plus quoi faire, j'sais plus où m'situer (ouais)

J'suis habitué à la hess (yeah), j'me suis fait pote avec le stress (ouais)

Trop d'THC dans le ass mais t'inquiète, jamais d'cess' (jamais)

Imite un autre bon repaire de brigands, depuis que j'ai percé, elle s'est débridée

Si je l'ai ken, c'est qu'j'étais intrigué de voir une conne aussi imprudente, ouais

Tourne pas ici, y a que des loups, y a rien pour toi (y a rien pour toi)

On a grandi en mode che-lou, c'est n'importe quoi

J'n'ai que le ciel comme limite, ça m'fait du bien qu'on m'imite

J'suis père de famille et je milite pour la survie de la mif' (bang)

Et jamais la mif' ne trahit (jamais), jamais la mif' ne trahit (jamais)

Et si tu l'as fait, fils de pute (tiens), bah, c'est bien ton sang qui jaillit, ouais

Faut qu'j'me concentre, j'veux pas d'chaleur humaine (nan), garde ta chaleur humaine

Chaque fois qu'je prends un reufré dans mes bras, c'est soit il me trahit, soit j'attrape un rhume (atchoum)

Et d'où viennent les rumeurs ? Souvent de l'intérieur (ouais)

L'ennemi est inférieur (pute) mais son vice est sérieux

Donc j'remets d'la Poli' dans le gobelet, la saison d'El Chapo dans la tablette (coño)

Et j'me dis qu'on a tous des faiblesses donc le patron, mon ami, t'as beau l'être

T'as beau l'être, t'as beau l'être, on va t'niquer quand même (quand même)

On va t'niquer quand même (quand même), même avec s'hour de grand-mère (grand-mère)

Bénie la terre qui recouvre mes frères qui sont partis trop vite (ouais)

Bénie la terre qui recouvre mes frères qui sont partis trop vite


[Pont]

Lartiste, bébé, Bondy Nord, 93 sur un piédestal, nous aussi, on fait l'tour du Monde, nous, on oublie jamais l'escale (l'escale)

Passe à la maison (vas-y, j'arrive), rien qu'j'passe à la maison


[Couplet 2]

J'ai la street dans le cœur mais le bled y est aussi (ouais)

J'suis bien ici (ouais), quand j'étais p'tit, j'riais ici (ouais) donc je veux qu'on m'enterre ici

Paris, la nuit, je ne connais plus (non), la nuit, j'sors plus

Une chose est sûre, c'est qu'y a toujours autant d'tes-pu, autant d'luxure, ouais

Même si dehors, c'est la pénurie, que dans les fours, y a plus de bédo

Il lui faut son sac, il lui faut son caniche, quitte à te mettre le quartier à dos

J'reconnais plus mes p'tits reufrés, les boloss reçoivent des colis, un jour, ils vont légaliser, il nous restera plus qu'la police

Et j'parle de moi, des ens-g, la vérité dérange, ça te paraît étrange

Un démon ou un ange, une merde ou une légende, y a qu'les faux qui demandent, on m'regarde comme si j'étais mal pé-sa

Si t'es pas au courant, y a trop d'ignorants mais le plus écœurant, ouais, c'est le silence

Et sur le continent, y a plus d'eau courante mais ces bâtards gardent le mapesa

Pesa bongo, Omar Bongo et les dictatures

Si y a plus d'bédo, y a plus d'bédo, ça bicrave la pure

Tant qu'y aura l'esclavage en Mauritanie, mes reufrés voudront rejoindre l'Italie

Que la banlieue se met à l'heure de Cali, nos blases entre parenthèses, en italique

Nos blases entre parenthèses, en italique (les derniers s'ront les premiers)

Parce qu'ils nous ont fait grandir dans la panique (dans le grenier)

On s'entre-tue et sans respect (on s'entre-tue mais sans respect)

Mais lequel d'entre nous va rester ? (Lequel d'entre nous va rester ?)

Aucun (aucun), aucun, sois en sûr

Putain (putain), frangin (frangin), quelle aventure

J'ai pas de grand frère dans la tess, j'triche pas, les Chinois en attestent (wallah)


[Outro]

But then I watched you in the rain

I saw an angel standing (I saw an angel standing)

I saw, I saw an angel standing

But then I watched you in the rain

I saw an angel standing (I saw an angel standing)

That's how the story's ending now