Abou Tall Ghetto Chic paroles

Hun, Ghetto chic

Colombe noire

Yeah Tall


[Couplet unique]

J’suis au bord du précipice et que veux tu que j’t’explique

Je me bats pour exister dans leurs estimes, ou esquiver l’mépris

Pleurer faire le mesquin, cocaïne dans le jean

C’est du 10 ans ou pire (disons que c’est mal)

Mais moins mal que tout ce qu’ils nous ont pris

Je me traîne de [?]

Cette vie me salit l’âme hun

Cette vie n’est pas rose

Mais pourquoi ne m’l’as-tu pas dit à temps ?

Et tu n’sais jamais qui appeler, pour parler de tes problèmes

Les gens son pauvre en actes, mais tellement riche en promesse

Perds donc tes principes pour moi mon frère ça sera chose faite

On vit dans un monde où l’on prend l’argent comme prophète

Mais l’argent te sauvera de rien quand tu bé-tom et que dehors tu laisses ta mère en chien

Resto du cœur, transpo pour le parloir, quand ta meuf finie par te dire au revoir

Oh la pute mais qu’est qu’tu veux gros c’était prévisible

Personne ne veut ta vie de merde

Tu vis en marge d’un système, qui te mène à l’échec et y a la misère

Évite-moi la migraine, j’ai déjà le cœur qui saigne

Dans les méandres de mes pensées il m’arrive m’y perdre

Que peut-on bien y faire mais quelle ironie frère

Je ne vois que les enfants du ghetto milliardaire

Défiler Channel, Givanchi, Balmin et Dior

Essaye d’y rentrer je crains qu’ils te foutront dehors

Grandir dans paris c’est grandir dans une richesse à laquelle tu n’auras jamais accès

Crever l’abcès des inégalités

J’suis né dans la plus belle ville du monde

Qu’est-ce que c’est censé vouloir dire quand on sait que ce monde est immonde

Laisse leur descendre mon gar, j’espère que t’as tes fav’

Pour nos rêves la cellule ne sera jamais assez vaste

Maxime du 16 nous fait croire que sa vie est un fardeau

La seule plaît que tu portes est le fait qu’on appelle bobo

Casse-toi de ma ligne de mire ne me sert pas la main non non

J’partage pas vie avec des putes ne serait ce même qu’un moment

T’es pas tombé sur le bon idiot si tu veux un enfant

Si j’ai le malheur de t’aimer tu me mettras à l’amende

Tu peux pas aider les tiens gros c’est difficile à croire

Lâche un billet pour la daronne, non c’est pas la mer à boire

Est-ce que m’appeler mon frère, est quelque chose d’adéquat

Quand tu claques l’équivalent du salaire de ma mère en boite

J’en merde tous ces fils de putes, les mots doux détruisent les familles pour quelques billets de plus

On perd toute dignité pour pouvoir accéder au luxe

Tout simplement parce que le faire en taffant prendrait des lustres

Mais dites-moi qui est l’bon pour me dire ce qui est juste

Ce qui est juste pour vous c’est les HLM [?]

Ce qui est juste pour vous c’est qu’on s’entasse dans les bus

Ce qui est juste pour vous c’est devoir donner son [?] ahh Paris je t’aime

Mais t’es qu’une belle pute

Que m’a tu donné à part une belle plume

Vivre à l’étroit c’est tout c’que j’ai connu

L’échelle social est épineuse et je la monte à main nue