D.Ace La Vérité

La Vérité

Artiste : D.Ace

Album : Vox Cordis

Sortie le : 24 Jan 2020

D.Ace La Vérité paroles

[Couplet 1]

La j'vais parler vrai, celui qu'est pas content c'est son problème

Je n'donne que des faits, j'garanti pas qu'tous seront indemnes

J'espère qu'vous êtes prêts, j'me répéterai pas j'ai trop la flemme

C'est pas fait exprès, si c'que j'te raconte te fais de la peine

Les meufs ont besoin d'attention, si tu serres pas c'est qu't'es moche

Un mec n'est moche que si il n'a rien dans les poches

Et la valeur du coeur n'a d'importance que pour l'au-delà

Car sur Terre, soyons clair, seul compte le prix d'la Audemars

Très peu d'ceux qui bibi finissent millionnaire c'est décevant

Bien sûr qu'ils avaient le choix, n'en doutez guère, beaucoup sont fainéants

Trou béant, entre réalité et la théorie, être musulman, n'a jamais voulu, dire être terroriste

Si t'es nul, travaille, arrêtes de crier au boycott

Sachez qu'taffer comme Boyka, tu deviendras un golgoth

Mais si t'es vraiment trop pété et qu't'es potos te l'disent pas

Changes tes potes et de métier, tu forces ça devient bizarre


[Pré-refrain]

C'est le mensonge que tu préfères, c'est le mensonge que tu préfères

Même si parfois elle est sévère, boy, ouais ouais ouais

Elle est bien souvent nécessaire, souvent nécessaire

Comme la vengeance d'un mec déter, boy, ouais, ouais, ouais


[Refrain]

Y'a qu'la vérité qui blesse, comme une ode à la cess

Triste comme une go qu'à pas d'fesses, tu fais avec et t'encaisse

Tu l'attends, tu stresses, du calme rien ne presse, ah oui

Pas le mythe du Loch Ness, quand elle frappe elle blesse, ah oui

Y'a qu'la vérité qui blesse, comme une ode à la cess

Triste comme une go qu'à pas d'fesses, tu fais avec et t'encaisse

Tu l'attends, tu stresses, du calme rien ne presse, ah oui

Pas le mythe du Loch Ness, quand elle frappe elle blesse, ah oui



[Couplet 2]

En France, si t'es pas blanc, ton match commence avec deux buts d'retard

Tout est truqué, même quand ils font la faute, ils veulent pas voir la VAR

L'Afrique en souffrance mais la force déployé n'est pas égale

C'est terrible quand t'y penses, des millions d'vies n'valent pas une cathédrale

Oh shit, p'têt que la c'est un peu trop chaud, trop tôt

Tu m'crois pas hein ? Tu veux qu'j'te montre les photos poto ?

Bref, des fois j'me fatigue à parler, à dire des trucs censés

Comme l'impression de gâcher tout un paquet de sessions

De jour, il s'agit seulement de vous ambiancer

Y'en a marre du rap qui s'veut donneur de leçon

De toutes façons, t'as pas besoin de mon avis

Comme une 'tasse qui s'assume, elle finira pas seule

Même si elle se donne à tous comme la SACEM

Ceux qui en montrent le plus sont ceux qui en ont le moins

En boite, sort les mathus' mais dans l'frigo y'a rien

Arrêtez d'faire les fous, la vie d'ma mère, vous êtes gentils

Pour être respectés d'tous, vous avez pas besoin d'jouer les bandits

Fais les mentir, ceux qui disent que tu peux pas l'faire

Eux pourront jamais s'élever, donc veulent que tu restes avec eux par terre


[Pré-refrain]

C'est le mensonge que tu préfères, c'est le mensonge que tu préfères

Même si parfois elle est sévère, boy, ouais ouais ouais

Elle est bien souvent nécessaire, souvent nécessaire

Comme la vengeance d'un mec déter, boy, ouais, ouais, ouais



[Refrain]

Y'a qu'la vérité qui blesse, comme une ode à la cess

Triste comme une go qu'à pas d'fesses, tu fais avec et t'encaisse

Tu l'attends, tu stresses, du calme rien ne presse, ah oui

Pas le mythe du Loch Ness, quand elle frappe elle blesse, ah oui

Y'a qu'la vérité qui blesse, comme une ode à la cess

Triste comme une go qu'à pas d'fesses, tu fais avec et t'encaisse

Tu l'attends, tu stresses, du calme rien ne presse, ah oui

Pas le mythe du Loch Ness, quand elle frappe elle blesse, ah oui