PLK A la base Lyrics, Paroles

A la base

15 Octobre 2021
41

PLK A la base paroles

[Intro]
Ouais, ouais
Ouais, ouais
Mehsah à la prod'

[Couplet 1]
À la base, on s'en battait les couilles des scores, on s'en battait les couilles des ventes
On avait rien, on voulait impressionné les grands, on voulait juste crever l'écran
Aucune ambition à part ramener des sous pour les parents, pas rester les bras ballants, c'est pas marrant
Y a que les mecs bizarres qui kiffent être connus (eh, eh), si j'dis la vérité, ils vont m'tuer comme Coluche
Les mentalités changent, j'sais pas si c'est bon pour nos p'tites sœurs
Elles complexent sur leurs p'tites sses-f', elles refusent de finir seules (ouh, oui)
On réfléchit mal mais on réfléchit quand même
Un she-fla, deux-trois pilons, j'prends l'volant et j'sors [?]
On appelle pas les gens qu'on aime mais on pleura s'ils partent
À seize ans, j'fumais le pollen, sur l'rrain-te, que j'mettais des tacles
J'détournais v'là les ients-cli, j'étais un p'tit con pas content
"Tu t'rappelles ? C'était à moi qu'tu disais qu't'avais pas mon temps" (tu t'rappelles)
C'était y a même pas longtemps (non), depuis, j'ai serré les dents
Depuis, j'ai fait mon argent et puis, c'est moi qui ai plus ton temps (ah, ah, ah)
Des fois, c'est triste, la vida, alors j'enfume l'habitacle (ah, ah)
J'ai la dalle, j'passe à l'épice, j'prends des clopes, des Kit Kat
Gros salam aux frères d'l'ASAC, j'avais rien, ça m'offrait d'la sape
Ça va pécho mes CD, ça donne d'la force, on s'voit à la Fnac
J'sais pas qui profite d'tout ça, j'ai plein d'doutes sur plein d'choses
J'suis sur d'un truc, c'est qu'devant un keuf, on aura jamais bien d'cause
Ils nous font la misère, ces bâtards, la Cristalline jaune, c'est pas d'la boîte
Tu fais l'mec énervé mais quand ça chauffe, on n'entend plus ta voix

[Pont 1]
Nan mais la police municipale... Les mecs, ils ont vingt mois d'école de police, mais c'est quoi c'délire ? On leur met une arme dans les mains. Et sérieux, ils sont moins... dis-leur, la police municipale, huit mois... Huit mois, c'est moins qu'un aide soignant... On torche des culs quand même. Donc on n'a pas des flingues, des trucs dangereux...

[Couplet 2]
Ouais, hey, on respecte tout l'monde, on a peur d'personne d'la tombe au berceau
Si tu joues perso', tu sors d'l'équipe d'Oberson
Des fois, on est paro, on croit qu'on a les condés sur les cotes
Dans les comptes, j'crois qu'j'ai fait des fautes, depuis tit-pe, j'évite les fouilles
L'OPJ raconte les faits, impulsif, j'ai des gros défauts (ouais)
J'aime la victoire, pas la défaite, en pointe comme [?]
J'ai fait d'mon problème un métier, j'réfléchis trop sans m'arrêter
Niveau concentration : zéro, y a qu'le te-shi qui peut m'aider
Ça m'apaise quand j'repense à avant, même triste, on dira qu'ça va
Vivre avec tout ça, ça s'apprend, j'mets les soucis dans mon cartable
Et j'vais à l'école d'la vie, là où les profs, c'est les juges, les heures de colle, c'est la GÀV
Et le sport, c'est le stup', le psy, c'est le stud'
En manque d'affection, p'tit re-frè achète d'l'amour chez une pute
Ça ère dehors sans but, c'est ça la vie des jeunes comme moi, règlements d'compte et puis, coma
Trop d'frérots ont pris du ferme pour goûter les miettes du teau-gâ
Nous aussi, on veut la belle vie, défoncé sous beldi', on cogite sous Belvé', le million et une belle fille
J'ai l'air serein, y a l'9 milli' sous l'plancher ('cher), un avis bien aiguisé pour t'trancher (ouh, oui)
Grand guerrier, j'finirai p't-être au Valhalla ('la), pas d'chichi, j'aime pas l'caviar, j'préfère le tarama
J'fais des concerts au shtar, j'fais des concerts au Canada (au Canada)
J'fais kiffer ton grand-frère, j'fais kiffer ta nana
Ici, on tourne en rond sans faire un rond, on rêve d'un carré d'as (d'as)
Baisse jamais ta garde, les crabes sortent pendant la marrée basse (eh, eh)
J'mets les gants, ça fait du bien pour l'estime (pah, pah, pah)
Et les p'tits font d'l'escrime, ils s'mettent des coups d'couteau, gros, sois vif et esquive
L'art, c'est pour les riches : quand t'as rien à bouffer, t'emmerdes La Joconde
Dans la merde, nous, on nage le crawl, j'ai l'sourire que quand moi, j'vais bien
J'ai perdu des êtres chers sur la route, mais la vie avance aussi vite qu'une putain d'Subaru
Ou qu'mes rimes sont [marrées ?], la concu' sous la roue, on fait que d'se marrer
P'tit frère, fais vite des sous, faut pas finir salarié
Tu parles de nous, sin-cou, mais toi, t'es qui ? En deux coups d'fil, j'monte une équipe
On vient t'soulever comme dans Tekken, on va voir si t'es comme dans tes clips (ouh, ouh, ouh, ouh)

[Pont 2]
Ils vont mettre des heures dans un sous-marin, dans machin, pour soulever trois mecs qui vendent quatre barrettes. Mais les mecs, eh, eh, vous êtes fous ou quoi ? Le mec, il fume une meuf dans la rue, y a pas un condé. Eh, eh, les mecs, y a un problème. Gros, les priorités, faut les placer.

[Couplet 3]
Et j'vis avec le seum comme si c'était mon poto d'enfance
Du mal à sourire, même sur les photos d'vacances
On r'cule dès qu'on avance, oublié par la France
Outillé d'puis l'enfance, pas d'musique mais tout l'monde danse
"Crick, pah" quand le kick part, il faut rapper fort, rien n'est gratuit, tu vas récolter quoi si tu fais pas d'effort ?
T'as pas compris, rien n'est gratuit à part si c'est toi l'produit
T'inquiète, j't'explique et j'conduis, écoute jamais les "on dit"
J'fais pompes, abdos, pour m'entretenir, au cas où faut s'per-ta
J'ai tout détaille : coke, MD, be-her ou même zetla
On m'dit : "6.35, ça vaut l'même prix qu'la zip d'occasion"
Ça sent les montagnes du Rif tout au fond d'mon caleçon
J'leur ai dit "non" mais eux, ils ont forcé dans mon dos
Quand j'dis qu'j'ai soif, bah moi, j'parle pas forcément d'eau
Avec le shit, faut faire c'ment-dou, bah ouais, les frères, ça endort
Ça descend déterminé, ça r'monte des cartouches, cartons d'Andor
J'vais pas mourir comme Eazy-E, diamanté comme [?]
J'aurais jamais confiance en une meuf pour lui faire un mini me, eh



Autres paroles de PLK

Tendances