Zkr Freestyle 5min #10 lyrics, proles

Freestyle 5min #10

Artiste : Zkr

Sortie le : 24 Nov 2020

Zkr Freestyle 5min #10 paroles

c’est comme ça que ça commence, criminel la romance

Avec un refrain mélodieux, du sang froid dans un crime odieux

Pique comme d’lacrymogène et vole comme un Arabe

Mare des manges-pierres, la bave d’un pique assiette

Faut nous garder du rap, qu’est-ce que tu ferais pas pour du rap

Chute, parle bien ou ça dérape, juste, 5 minutes de freestyle je mets la concu’ dans les vapes

Y a qu’en cance-va que tu pouvais me voir dans les VIPs

Toute l’année j’entends des zips, toute l’année tu tailles des pipes

Wesh, ça me fait bizarre quand la petite m’appelle papa

J’suis pas lâche, j’suis parti faire des fav’ pour la fa-fa

J’diminue les risques de m’la prendre par un faux, faux

J’en veux toujours plus dans l’fond, j’crois que j’ai le syndrome de la nympho

J’sors du nouveau Roubex, j’ai pas regardé les infos

Ils résonnent dans ma tête le giro et sa sympho

Nie, s’il y a pas d’preuve devant l’OPJ

Toujours le choix, y a que de mourir qu’on est obligé

Tu me retrouves au QG entrain de bosser sur des projets

Qui verront le jour ou pas, j’sais pas on verra bien

Parler ça sert à rien, mais des fois faire aussi

Ah ouais, maintenant que ça sent le roussi tu veux qu’on négocie

Hun, comportement d’égoïste, j’ai fait mon chemin d’gamin

Oublie et va le dire aux choristes

T’as vu les risques il faut les rentabiliser, au moins en cellule ça t’évitera de culpabiliser

Rappeur en bois, quand je kicque t’es déstabilisé

J’ai pas un khats que les jaloux ont comptabilise

Dégradé blanc moi j’suis pas stharbilisé

Petit frère lâche pas l’école qui t’a même dibiolisé

Avec les policiers j’ai plus les mêmes râpports

Quand j’vais en GAV, ils veulent une tof parce que j’suis un rappeur

J’suis pas un exemple et c’est dur à digérer

J’essaye d’quitter la rue à l’heure où mon petit frère est défféré

Le crane qui chauffe quand je resent le besoin d’en faire un

On croit en Dieu, très bien les choses le temps le fera

Donc t’en fait pas, c’est pas grave si on n’leur plait pas

Ils veulent enlever l’liquide, sans avoir bicrave par les balles

Et j’bonifie mon Arsenal, j’suis comme Arteta

Quand y a les keufs nous on dit Bibo partena

C’est pas dur à retenir, un numéro qui remplace ton nom d’famille

C’est pas un colis, c’est un partenaire

C’est toi qui parles d’honneur, fou sale donneur

Et le bonheur dès que j’crois l’voir, il me fait un doigt d’honneur

[?] Met toi tout nu, dignité sous sellé

J’suis innocent comme un voleur qu’on a pris pour un receleur

Le cerveau bien fêle, vu la qualité de l’inspi

On dirait que tu [?] j’peux rien faire sans l’accord de l’aspipe

Un casse-pipe, la routine, j’suis pas né pour me plaindre

Puissance spirituelle, j’suis pas né pour te craindre

Les mains crades, carbo jusqu’aux empreintes

En vrai  y a beaucoup moins d’avantages que d’contraintes

Ni on trempe, ni on trinque, quand faut signer le contrat

Dur de faire de beaux rêves, quand tu t’mets dans de beaux draps

Wesh t’es fragile comme un ballon d’baudruche

J’suis un aigle de l’atlas, dons j’peux pas faire l’autruche

Et nique ta mère, la frustrée, si tu dis [?]

On m’écoute du nouveau Roubet jusqu’en Autriche

Une super grosse kiche, beh chez nous c’est un par pin

La beuh sent tellement fort qu’on se retrouve au parfum

Un par feu dans le studio pour pas qu’la cabine brûle

Allez, va t’inspirer ailleurs, espèce de petite brelle

J’essaye de réparer si, avant de réparer ça

A 25 ans on s’voyait millionnaire, pas toucher le RSA

Mais les péripéties on peut pas gérer ça

Et je sais que t’apprécies comment j’suis précis, comment j’ai pris ça

ZK tu m’donnes des frissons, quand tu freestyles,

ça fait du bien comme quand ils ont rien trouvé et puis qu’ils se taillent

Quand t’est la bolle poto marmèlle comme un cuisto

Les serveurs bicrave en vrai le four c’est comme un resto

Quelques millions d’vues ça se prend déjà pour une resta

J’ais juste pas les locks, mais je me gaze comme un rasta

Et la concu’ se consume comme mon splif

ZKR AKA la bête comme dans split

Confonds pas droit et devoir

Ma couleur c’est une valeur comme le blanc et le noir

Et le soir quand on sort, rentrer c’est jamais sur

J’écris tellement d’fois j’peux plus compter les mesures

Pas si moche, la misère, jamais loin d’la misène

Grosse descente la dizaine, charbonneur pas si zen

C’est gênant de toi voir finir comme ça je t’aimais bien

Bien avant le rap déjà ils convoitaient mes biens

Et j’profite pas du pont pour faire une pause

Tu sais soit pas trop long pour faire une passe, sinon peux y avoir faute

C’est un peu comme le foot, la CR c’est la VAR

Partout c’est pareil, mais roubet c’est appart


C’est pas du respect, tu fais qu’sucer car t’as peur (suceur)

C’est pas du respect, tu fais qu’sucer car t’as peur (suceur)


C’est le chant des sirènes et le bruit des serrures qui nous a bercé

Mes potes d’enfance avaient de l’oreille, là j’crois que y a moyen de percer

Et moi je les croyais pas trop, j’voulais gonfler mon platro

Donc à 18 j’avais une puce qui pète un audit quatro

Que des bateaux dans le rétro

Y a de quoi en faire une forêt

Maintenant tu sais qu’y a beaucoup de talent dans l’nord enfoiré

Très loin de tous c’qu’on croirait, la vérité c’est une traître

Car elle ne vient jamais au moment où la personne est prête

Trop gentille mon coeur à du passé un peu sous la presse

Et j’sais très bien qu’y a deux trois fils de pute qui ont mon adresse

Et si ça marche ils diront qu’ils croyaient en moi

C’est plus comme à l’école, je me tiens à carreau pour des mois au moins

Y a des parcelles d’mon cœur qui sombroyaient en moi

J’ai grave maigri c’est pas grave, j’ai grave pris du poids en points

J’sais que du coin de l’œil il nous guette

Si je meurs demain, s’il vous plaît faites jamais une quête

Tu m’la mets, je te la remets histoire qu’on soit quitte

Le taf ça paye ça j’en suis sûr, faut pas qu’on s’inquiète

J’ai mis d’côté les miettes, j’en ferais une demi baguette

T’as tellement rien dans le frok, qu’il t’faut une demi braguette

Wallah j’bouge pas j’attends que tu reviennes me braquer

Une fois que les [?] sont usés ça y est il faut les brader

Mskine ils ont l’flow et l’écriture bridées

Ils peuvent tomber en pane à tout moment c’est comme un briquet

Bah ouais ça vient des briques rouges, là où il se passe des trucs louches

Dis mon blaze mon poto va t’arranger sur les prix d’touche

Et la keuche j’me couche, ouais c’est ruch le couz

La qualité faut la payer sinon tu fumes d’la pelouse

T’inquiète pas le neuf, il viendra pas tout seul

J’viens du nord, j’peux pas m’perdre du coup pas besoin d’boussole

Bracelet maison, bédo, menotte, console

Ancien, rouillé qui veut donner conseille

Bah ouais, album bouclé, virus veut pas qu’on sorte

Oreille partout, langage des signes quand t’on se concerte

Ca m’rend déjà fou de m’occuper de ce qui me concerne

Regarde dans tes mains, peut être au debut de l’année prochaine

Lyrics explicite, j’peux pas être plus claire

Tu sais même pas reconnaître les keufs espèce de bigleu

J’ai pas le cardio donc je dois trotiner, même confiné ça suffit pas pour fermer les robinets



Autres paroles de Zkr

Vous aimerez peut-être ces chansons

0.0132