Lamatrix 11h lyric

Lamatrix 11h

11 March 2022
Featuring(s):

Lamatrix 11h Lyrics

La-trix-ma, Johnny
Ah ouais
Ah oui, oh ouais
Matrixé comme c'est pas permis

Tu connais nos soucis (hein?)
Est-ce que tu connais nos soucis? (Tu connais nos soucis)
Les guerres de gang, les décès (oh)
Les histoires de hazi (histoires de hazi)
Cache bien la cc avant d'la descendre (avant d'la descendre)
Et d'la donner au bosseur (ah oui, ah ouais)
Mon reuf, tu peux faire trois piges
Juste parce que t'as fait l'con (poh)
Les paroles des fois, sont regrettés (grr)
Les murs ont des oreilles, mon igo (bah ouais, mon igo)
Pas de marche arrière, ni d'traité, une fois que sortent les métaux
Moi, j'suis un 97 (97)
Et après l'lycée, j'ai fais que visser (oh, j'ai fais visser)
C'qui sort de ma vessie (sort de ma vessie)
C'est c'qui sort d'chez l'épicier

Regarde nos vies, dis-nous c'que tu vois (vois)
D'puis qu'j'fume du shit, j'fais plus mes devoirs
J'ai les outils, dis-moi juste l'endroit
Plata o plomo comme disait Gaviria (comme disait Pablo)
Maman veut son pavillon, papa veut son cadillac
Et fallait du cardio', regarde nos casiers, regarde nos casiers (eh-eh)


J'ai jeté le cartable dans l'bât'
J'ouvre à onze heures (j'ouvre à onze heures)
Et demi, c'est noir, noir, noir, noir
Un peu comme nos cœurs (un peu comme nos cœurs)
On surveille nos sœurettes, nos p'tits frères aussi
Le bosseur, j'le paye à la semaine, j'distribue comme Özil

J'dois gérer l'cartel de Cali (Cali)
Ouais, mon bébé, j'dois découper ça
Et pour affronter mes galères (galères)
J'me suis retrouvé dans l'bâtiment, solo
J'dois gérer l'cartel de Cali (Cali)
Ouais, mon bébé, j'dois découper ça, ouais
(Découper ça, ouais, dans l'bâtiment, solo)

J'ai jeté le cartable dans l'bât'
J'ouvre à onze heures (j'ouvre à onze heures)
Et demi, c'est noir, noir, noir, noir
Un peu comme nos cœurs (un peu comme nos cœurs)
On surveille nos sœurettes, nos p'tits frères, aussi (oui)
Le bosseur, j'le paye à la semaine, j'distribue comme Özil (ouais)

Très peu de cadeaux à noël (noël)
Des rimes croisées dans mes poèmes (poèmes)
Bandit, on l'était au collège (collège)
Et ça s'est aggravé au lycée (lycée)
Petites feuilles, on fait des collages (collages)
La moitié du gang a glissé (glissé)
Petites feuilles, on fait des collages (collages)
La moitié du gang a glissé (glissé)

On sort de gàv, le daron a honte (honte)
Dix ans plus tard, fiston f'ra des hits (hits)
Et la honte se transforme en fierté
Un peu trop paro, j'ai calmé le shit (shoo)
Désolé les frères si j'ai déserté
J'avais des millions à gérer (gérer)
J'ai dû ranger mon costume de gérant, hey, hey (hey)

J'ai jeté le cartable dans l'bât'
J'ouvre à onze heures (j'ouvre à onze heures)
Et demi, c'est noir, noir, noir, noir
Un peu comme nos cœurs (un peu comme nos cœurs)
On surveille nos sœurettes, nos p'tits frères aussi
Le bosseur, j'le paye à la semaine, j'distribue comme Özil

J'dois gérer l'cartel de Cali (Cali)
Ouais, mon bébé, j'dois découper ça
Et pour affronter mes galères (galères)
J'me suis retrouvé dans l'bâtiment, solo
J'dois gérer l'cartel de Cali (Cali)
Ouais, mon bébé, j'dois découper ça, ouais
(Découper ça, ouais, dans l'bâtiment, solo)

J'ai jeté le cartable dans l'bât', j'ouvre à onze heures
Et demi, c'est noir, noir, noir, noir, un peu comme nos cœurs
On surveille nos sœurettes, nos p'tits frères, aussi
Le bosseur, j'le paye à la semaine, j'distribue comme Özil



Comments

Description

00:00 00:00